Les logiciels de gestion ont-ils fortement évolué ces dernières années?

«Oui, car ils reflètent ces évolutions dans les pratiques de gestion du personnel. Ils doivent être adaptés quasi en permanence pour amener des fonctionnalités de gestion plus souple. Avec l'introduction dans le secteur public d'une gestion par objectifs et compétences, il convient d'apporter des solutions logicielles à ces changements.»

 

En termes de budget de personnel, les logiciels peuvent-ils aussi apporter une aide sur les projections?

«La crise économique a  mené à des évolutions en termes de gestion, à de l'optimisation de la GRH, de sorte qu'on établisse le plus finement possible le budget pour l'année à venir. Une demande de plus en plus fréquente consiste également en des projections à plus long terme, pour déterminer quelles pourraient être les tendances principales de la masse salariale.

Un logiciel permet ainsi d'établir ces projections sur base de scenarii (départ à la retraite, impacts en termes de coûts d’une restructuration des services, …): une évaluation de l'impact d'un certain nombre de mesures sera établie, en projetant cet impact sur une période bien précise, afin d'établir différents scénarii et en comparant ensuite ceux-ci entre eux pour déterminer quelle sera la politique appliquée, de manière à rencontrer certains objectifs budgétaires.»

 

A quels défis peut s'attendre la gestion des ressources humaines?

«Le principal défi sera de pouvoir gérer à moyen terme, bien plus qu'à court terme. Un autre défi sera celui de la transmission: un travailleur plus âgé dispose d'une expertise importante qu'il conviendra de transmettre à la personne amenée à le remplacer. Pendant cette phase de transition, deux personnes occupent un même emploi, ce qui entraîne par la force des choses un surcoût. Or, l'absence de transmission peut s'avérer dommageable pour l'entreprise. Il faut donc dégager des solutions alliant une maîtrise des coûts avec une transmission efficace.

Par ailleurs, avec la gestion prévisionnelle des  emplois et compétences, les logiciels établiront des comparaisons  pour rechercher dans l'institution les personnes les mieux qualifiées pour remplir telle ou telle fonction. Une aide logicielle qui revêt toute son importance dans des organismes employant plusieurs milliers de personnes.»