• Les missions. « Elles sont de soutenir les entreprises wallonnes à l’exportation et d’attirer les investisseurs étrangers. L’Agence recherche les investisseurs potentiels avec d’autres acteurs publics wallons. Le soutien au commerce extérieur se fait au travers d’incitants (foires, salons, missions…). Notre réseau est composé de centres régionaux, un par province, des attachés économiques et commerciaux, d’experts internationaux. Nous organisons des missions à l’étranger. En 2015, 150 actions sont menées, dont 50 missions à l’étranger.

  • La communication. « Elle se fait les réseaux sociaux. Une base de données des entreprises exportatrices permet de connaître leurs desideratas et leurs priorités géographiques. Le site web est également utilisé. Les entreprises wallonnes réalisent environ 70 % de leur chiffre d’affaires à l’international. Nous devons convaincre plus de PME à l’exportation. Des road-shows vont être relancés avec des témoignages de PME qui ont pris le risque de l’exportation. »

  • Le rôle. « Nous menons des actions au travers des réseaux sociaux, d’insertions dans la presse internationale et des actions sectorielles. Nous développons un travail de veille des investissements potentiels. Nous prenons l’investisseur par la main pour l’accompagner dans toutes ses démarches d’implantation. »

  • Les investissements étrangers. « Sur les 15 dernières années, les investissements étrangers ont créé environ 26 500 emplois, 11,5 milliards d’euros ont été investis et plus de 1 500 dossiers conclus. 1 entreprise sur 5 implantée en Wallonie a un actionnariat étranger, 1 emploi sur 4 en Wallonie vient d’une entreprise étrangère. Le gouvernement souhaite mettre plus rapidement des terrains équipés à disposition. La Wallonie regorge d’atouts, de know-how. Les universités et les centres de recherche travaillent avec les entreprises. Un investisseur pourra compter sur cet environnement créatif innovant. »