A ce titre, il coordonne l’ensemble de l’activité en matière de pensions, tant en premier pilier (pensions légales) qu’en deuxième pilier (pensions complémentaires).

Jean-Michel Bourdoux : « Historiquement, Ethias a avant tout développé son savoir-faire dans le secteur public qui continue de constituer le cœur des assurés cible de l’entreprise. A ce titre, Ethias développe des solutions de retraite aussi bien pour les statutaires que les contractuels des villes et communes, provinces, intercommunales CPAS, entreprises publiques, etc. »

Une matière plus que jamais en mouvement

En matière de planification de pensions, la demande auprès des assurés du secteur public a connu une croissance importante ces dernières années, démontrant par là-même la nécessité pour nos décideurs de sécuriser des solutions qualitatives envers l’ensemble de leurs agents, tant statutaires que contractuels.

Bourdoux : « L’organisation d’un plan de pensions nécessite une réelle organisation, pour laquelle l’aide d’un partenaire spécialisé en la matière est essentielle : de l’affiliation au plan jusqu’à l’arrivée à la (pré-)pension, en passant par les changements de carrière – beaucoup plus fréquents de nos jours, l’assuré doit être conseillé et accompagné de manière optimale. Le gestionnaire en assurances de groupe doit ainsi garantir le traitement des données pour générer les polices individuelles, produire les fiches de pension annuelles, mettre à jour les informations qui évoluent, comme le traitement, l’état civil ou les enfants à charge, communiquer les droits acquis lors de la rupture d’un contrat de travail, lors d’une mise en pension. Une vue pointue et détaillée de chaque dossier est primordiale. »

Une connaissance technique est indispensable pour pouvoir prodiguer les explications pertinentes, et assurer le meilleur accompagnement. D’autant plus que les questionnements à propos des pensions – extra-légales ou non se sont intensifiés ces dernières années. 

Bourdoux : « Cette matière bouge énormément ces derniers temps, et engendre logiquement des questions de la part des employeurs, qui s’interrogent à juste titre sur leurs budgets, les impacts des nouvelles dispositions légales, la politique d’adossement des actifs en vue de continuer à servir des rendements minimum acceptables sur le long terme, etc. Autant de questions pour lesquelles nos services actuariat et juridique sont de plus en plus souvent sollicités. » 

En outre, auparavant, quand un employeur souscrivait une assurance groupe pour son personnel, il était davantage dans une logique de plan de prévoyance, avec un objectif social. Dorénavant, la pension complémentaire est un élément important de la rémunération : l’employeur souhaite proposer un plan de pension qu’il peut tenir financièrement, mais qui reste aussi attractif pour les agents. 

Bourdoux : «  C’est la raison pour laquelle la mise en place d’une assurance-pension nécessite une réflexion pointue ainsi que des conseils en amont pour pouvoir choisir l’option la plus adaptée. A l’heure actuelle, plusieurs décideurs s’orientent davantage vers les plans DC (Defined Contribution : contributions définies) – à primes fixées, preuve qu’ils recherchent une meilleure maîtrise de leur budget et une vision à long terme. »

Une gestion complexe, mais passionnante

Les pensions évoluent et suscitent bon nombre d’interrogations, à juste titre. Citons par exemple le lancement du DB2P. Comprenez : « DataBase 2e Pilier », à savoir la Banque Carrefour des pensions complémentaires instaurée par le gouvernement. Cette énorme base de données rassemble toutes les informations transmises par les assureurs et les fonds de pension quant à leur portefeuille de clients, informations mises à jour régulièrement. 

Bourdoux : « Cette banque de données devrait être mise à disposition des citoyens dès 2016, dans le but de leur offrir une vue complète de leur pension future. Mais pour le moment, l’ONSS l’utilise davantage pour contrôler si les employeurs ont bien versé les cotisations sociales applicables aux primes d’assurance de groupe. D’ailleurs, d’ici la fin de 2014, chaque employeur devra valider les informations communiquées par son assureur à la Banque Carrefour. Du travail en perspective qui ne nous inquiète pas. C’est en effet une matière très complexe parce qu’elle est sans cesse en évolution. Mais l’on touche à tout : au technique, à l’actuariel, au fiscal, au juridique. La variété de ces activités reste le cœur de métier d’Ethias en assurances-vie pour les Collectivités du secteur public. »

Planifier les coûts salariaux et les engagements de pension de manière optimale : une nécessité pour nos décideurs du secteur public. Pour une institution publique, la planification des pensions n’est pas une mince affaire. Il faut prévoir l’évolution du personnel statutaire et contractuel, en calculer l’impact financier, notamment en matière de nomination des agents. Il y a également lieu d’estimer des cotisations de régularisation et de responsabilisation. Tout ceci nécessite d’accorder une attention toute particulière à l’impact d’un plan de pension complémentaire sur l’ampleur des engagements de pensions.

Bourdoux : « Face aux besoins de nos assurés, nous avons développé un ensemble de services sous la forme d’un outil de planification, Publi-Plan. Cet outil permet de simuler l’ensemble des coûts de l’institution et leur évolution : la masse salariale des statutaires et des contractuels, mais aussi les charges patronales, le coût de la facture totale des pensions des agents statutaires, y compris la cotisation de régularisation et de responsabilisation. Il permet également d’apprécier le coût et l’impact d’un plan de pension complémentaire sur les engagements de pension, et de prendre les décisions optimales. L’outil permet également une projection dynamique en matière de gestion RH : utilisation flexible des profils de remplacement, une projection annuelle des nominations, évolution du cadre du personnel, conséquences des départs ou encore impact des nominations tardives. Cet outil sur mesure constitue donc un outil innovant répondant à un réel besoin sur le marché des assurances de pensions pour les Collectivités publiques, une innovation récompensée en 2013 par un trophée DECAVI et qui constitue une reconnaissance par l’ensemble du secteur du savoir-faire de notre entreprise dans cette matière depuis près d’un siècle. »